Critique de salon – Carol Welsman “For You”

La chanteuse de jazz ontarienne Carol Welsman n’a pas manqué d’occasions de faire entendre son talent d’interprète par le passé, mais elle a tenté une expérience particulièrement pour son dernier album : elle a fait appel au public qui a choisi pour elle des classiques à jouer. Puis elles les a interprétés en solo, assise devant un piano. Cela donne l’album For You, littéralement enregistré pour les fans qui la suivent depuis des années et qui avaient envie de l’entendre dans un autre contexte.

Les chansons retenues sont, pour la plupart, des standards de jazz archiconnus, mais il faut accorder que Carol Welsman n’a pas fait les choses à moitié en décidant d’interpréter les chansons dans leur langue d’origine. On l’entendra donc passer de l’anglais au français, à l’espagnol, au portugais et à l’italien.

C’est Skylark qui lance l’album. On y entend tout de suite les deux éléments centraux de l’album : la belle voix chaleureuse de Carol Welsman et son jeu de piano discret, mais précis. Les pièces sont généralement assez brèves : on tourne autour de 2 à 3 minutes, ce qui est bien assez tenant compte des arrangements minimaux, et de l’absence de solos par la pianiste-chanteuse. Elle en profite pour faire de brefs clins d’œil à des chansons comme The Shadow of Your Smile, ou encore It Had to Be You.

L’album est très beau et s’écoute bien dans différents contextes où on veut faire baisser la tension, mais cela pose aussi le problème dans la mesure où toutes les chansons se ressemblent sensiblement toutes, sauf lorsqu’on change de langue. Ainsi, on se souvient de sa sobre interprétation de Les feuilles mortes, mais aussi de Besame Mucho, où elle fait exceptionnellement appel à une guitare pour l’accompagner. Elle répétera cette «exception» à quelques reprises, avec Corcovado et Garota de Ipanema. Puis il y a Ti Guarderò Nel Cuor (More), sublime de simplicité, en formule piano-voix.

Chansons bonus

La version régulière offre déjà 16 chansons, mais il existe trois chansons bonus, dont ceux qui attireront particulièrement l’attention des Québécois qui écoutent l’album : Je voudrais voir la mer et Une chance qu’on s’a. Disons qu’il aurait été surprenant que Une chance qu’on s’a ne soit pas une incontournable de l’album, tellement c’est une belle chanson.

L’album For You, rappelons-le, est composé du choix du public. Par définition, le public offre rarement de grandes surprises, optant plutôt pour le consensus. Le concept reste intéressant, mais on ne retiendra peut-être pas l’album dans quelques années, à part pour certaines de ses pistes incontournables. Et dans tous les cas, ça reste un opus qui s’écoute bien si vous avez besoin d’un petit smooth jazz qui détend l’atmosphère, chose que vous avez exactement ici.

À écouter : Besame MuchoCorcovadoTi Guarderò Nel Cuor (More),  // Bonus : Une chance qu’on s’a

Review by Olivier Dénommée
Original Article

Leave a Reply

required